Comment baisser ses impôts (ou pas) avec les SCPI fiscales

Les SCPI fiscales sont-elles intéressantes?

L’investissement en SCPI Fiscale consiste à acheter des parts d’une société de gestion qui investit dans des biens défiscalisés. L’objectif principal de ces sociétés civiles de placement immobilier n’est donc pas la rentabilité mais bien de vous faire baisser le montant de votre impôt sur le revenu. Elle s’adresse donc aux foyers qui payent beaucoup d’impôts.

Comme pour une SCPI de rendement, le gros avantage est de ne pas avoir à gérer soi-même les biens. Trouver les locataires et s’occuper en général de la gestion du bien prend beaucoup de temps et présente toujours un risque de non-paiement du loyer ou de dégradation. Dans une SCPI, les risques sont mutualisés et la gestion prise en charge par la SCPI. Vous avez juste à recevoir les loyers directement sur votre compte et à les déclarer au fisc chaque année.

Si vous payer beaucoup d’impôts, il vous faut donc examiner cette possibilité d’investissement qui présente toutefois plus de risques et de contraintes qu’une SCPI de rendement.

Contrairement aux SCPI de rendement qu’il n’est pas forcément nécessaire de vendre et que vous pouvez transmettre à vos descendants, la SCPI fiscale a une durée limitée. Une fois l’intérêt fiscal de ce « montage financier » disparu, la SCPI est liquidée et les biens sont vendus.

Plusieurs types de SCPI défiscalisantes sont présents sur le marché.

A Lire aussi: Les risques de l’investissement en SCPI

A Lire aussi: SCPI- Avantages/Inconvénients

4 sortes de SCPI Fiscales

SCPI MALRAUX

Les SCPI Malraux vous permettent de bénéficier des mêmes avantages fiscaux que si vous investissiez en direct grâce au dispositif Malraux. Ce dispositif permet de déduire de vos impôts un déficit foncier issu de travaux de rénovations ou de réhabilitation dans la limite de 100 000 euros par foyer fiscal.

L’investisseur doit s’engager à conserver ses parts de SCPI pendant 15 ans. La réduction est de 30 ou 22% en fonction de l’emplacement du bien et s’applique sur le montant des travaux.

La réduction intervient en une seule fois.

SCPI PINEL

Ces SCPI investissent dans des logements neufs ou réhabilités en zone de tension. Ces zones sont définies par décret. Les logements doivent respecter des critères de qualité et de performance énergétique.

La réduction est calculée sur la totalité de l’investissement, pour des réductions sur plusieurs années. La réduction fiscale varie en fonction de l’engagement de location : si la société de gestion s’engage à louer pendant 6 ans, la réduction est de 12%, 18% pour un engagement de 9 ans et 21% pour un engagement de 12 ans.

 

SCPI de déficit Foncier

Ce type de SCPI permet de déduire jusqu’à 10700 euros de ses revenus fonciers sur le montant des dépenses d’entretien, de réparation et d’amélioration des biens immobiliers.

Elles sont donc intéressantes si vous avez déjà des biens immobiliers qui génèrent des revenus qui alourdissent l’impôt sur le revenu et vous font par exemple basculer dans une tranche élevée d’imposition.

La réduction est étalée sur plusieurs années.

 

SCPI Monuments historiques

Ces SCPI permettent une réduction calculée sur la totalité du montant investi en travaux sur des monuments historiques.

 

Inconvénients et risques

Un avantage des SCPI fiscales est de pouvoir adapter assez finement l’investissement au besoin en réduction d’impôts de l’investisseur.

Sur le papier les SCPI fiscales sont donc plutôt attirantes quand on souhaite réduire sa facture fiscale. Il vaut mieux toutefois y regarder à deux fois avant d’investir.

1 – Tout d’abord, les premiers loyers n’arrivent pas tout de suite. En effet sur une SCPI de rendement vous avez déjà un décalage de 3 mois avant de recevoir vos premiers loyers mais ici cela peut durer bien plus longtemps.

Les SCPI fiscales investissent généralement dans l’ancien et les travaux n’ont pas forcément encore eu lieu lorsque vous investissez. Vous pouvez très bien devoir attendre 18 mois ou plus jusqu’à la fin des travaux et l’installation des locataires avant de percevoir les premiers loyers.

2 – Ensuite, le rendement moyen des SCPI fiscales est plus bas que pour les SCPI de rendement, soit 2,5%.

3 – D’autre part, vous ne pouvez pas vendre vos parts avant la fin de l’engagement de location et de la liquidation de la SCPI  sauf si vous les brader et dans ce cas vous perdrez l’avantage fiscal. A la fin de cette période les immeubles sont vendus et la SCPI est liquidée. Vous n’avez donc aucune garantie que les biens soient revendus au bon moment. Si le marché immobilier est mauvais au moment de la revente, vous risquez de perdre tout l’avantage gagné par la défiscalisation.

Les SCPI fiscales sont donc un pari sur le futur lointain.

D’autre part  au moment de la vente, l’investisseur doit bien sûr s’acquitter de l’impôt sur les plus-values qui se calcule sur le prix d’achat avant travaux. Donc même si le marché est mauvais, il y a forcément une plus-value et donc un impôt.

Exemple :

– Un investissement de 50 000 euros en dispositif Malraux

– La SCPI alloue 50% de l’investissement aux travaux, soit 25000 euros

– la réduction d’impôts sera de 30% de 25000 euros (investissement en secteur sauvegardé) soit 7500 euros

– 15 ans plus tard la SCPI est liquidée avec une valorisation de l’investissement de 60000 euros soit une plus-value de 35000 euros. (60000-25000)

La plus-value est calculée hors travaux car vous avez déjà bénéficié d’une réduction d’impôt sur les travaux.

Imposition :

19% pour l’impôt sur le revenu

17,2 % pour les prélèvements sociaux

Toutefois il y a des abattements pour durée de détention

A lire sur Impots.gouv

https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/plus-values-imposees

Exonération d’impôt sur le revenu après 22 ans de détention et exonération de prélèvements sociaux après 30 ans de détention.

Et à lire également le texte de loi sur le calcul de la plus value

http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/265-PGP/version/1

 

Sur nos 35000 euros nous avons donc un abattement de 60% pour l’impôt sur le revenu.

Nous paierons donc l’impôt sur 35000-21000= 14000

14000*19%= 2660 au titre de l’impôt sur le revenu

 

Et 16,5% d’abattement sur les prélèvements sociaux

35000 – (35000*16,5%)=35000-5775=29225

29225*17,2%=5026,70 euros en prélèvements sociaux

 

5026+2660= 7686 euros

 

Dans cet exemple, l’investisseur obtient donc une réduction d’impôt de 7500 euros mais devra s’acquitter d’un impôt sur les plus-values de 7686 euros.

Donc faites bien vos calculs et vos prévisions sur l’avenir si vous pensez placer vos économies en SCPI fiscales.

 

SCPI Fiscale: bonne idée ou pas?

Leave a Comment