Petit vocabulaire des Finances Personnelles

Lexique

Le vocabulaire à connaître pour comprendre son banquier et faire les bons choix

Action :

Titre de propriété qui représente une partie du capital de l’entreprise qui l’a émis. L’action peut rapporter un revenu (le dividende) et donne à son propriétaire un droit de vote en assemblée générale. Les actions peuvent être cotées en bourse. C’est un placement risqué : sa valeur peut fluctuer à la hausse comme à la baisse.

Valeur nominale (ou “nominal”) d’une action:

Prix d’émission des actions retenu lors de la constitution d’une société. La valeur nominale s’obtient en divisant le montant total d’une émission par le nombre de titres émis. La valeur nominale est donc différente du cours de bourse de l’action.

Obligation :

Une obligation est une part d’un emprunt émis par un émetteur, c’est-à-dire une entreprise, une entité du secteur public ou l’État. Un investisseur en obligations devient prêteur et donc créancier de l’émetteur. En contrepartie de ce prêt, il reçoit généralement un intérêt versé périodiquement (le coupon). Le capital (montant nominal) est en principe remboursé à l’échéance.
Toute revente d’une obligation avant son échéance peut entraîner un gain mais également une perte.

Assurance-vie:

L’assurance-vie n’est pas une assurance mais un placement financier rentable, flexible et peu taxé.

L’objectif principal ou officiel de l’assurance vie est de transmettre un patrimoine à un ou des bénéficiaires avec des avantages fiscaux sur les successions.

Voici différents supports présents dans les contrats d’assurance-vie :

Les actions et obligations sont regroupées au sein des Organismes de placements collectifs en valeurs mobilières (OPCVM). Il existe de nombreuses formes d’OPCVM (monétaires, obligataires, actions, fonds alternatifs, fonds à formule et diversifiés).

Derrière le terme OPCVM existe deux statuts juridiques distincts :

  • Les SICAV (Sociétés d’Investissement à Capital Variable)
  • Les FCP (Fonds Communs de Placement)

Citons aussi les trackers (OPCVM indiciels cotés) dont la performance réplique un indice financier (le CAC 40 par exemple).

Pour l’immobilier, il existe de nombreux supports tels que les :

  • SCI (Société Civile Immobilière)
  • SCPI (Société Civile de Placement Immobilier)
  • OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier)

A Lire: comprendre l’Assurance-vie

SICAV (Société anonyme à capital variable):

Une SICAV est un organisme de placement collectif (OPC) qui réunit l’épargne d’un grand nombre de personnes pour l’investir dans des valeurs mobilières comme des actions ou des obligations. Cette épargne est investie de façon diversifiée par des professionnels (sociétés de gestion) qui annoncent leur stratégie d’investissements ( actions françaises, internationales, obligations en euros, devises étrangères…
Les SICAV sont soumises à l’agrément de l’AMF ou d’une autre autorité européenne.

FCP :

Un FCP est un organisme de placement collectif qui réunit l’épargne d’un grand nombre de personnes pour l’investir dans des valeurs mobilières (actions, obligations…). Cette épargne est investie de façon diversifiée par des professionnels (sociétés de gestion) : investissements en actions françaises, internationales…, en obligations en euros, en devises étrangères…, investissements diversifiés en actions et en obligations, etc… En contrepartie de cette gestion professionnelle, des frais sont prélevés chaque année (les « frais courants »). En achetant des parts de FCP, l’investisseur devient copropriétaire de valeurs mobilières.
Les FCP sont soumis à l’agrément de l’AMF ou d’une autre autorité européenne.

SCI:

Une société civile immobilière est une société créée par au moins 2 personnes , souvent de même famille, afin d’investir dans un  ou plusieurs biens immobiliers.

SCPI (Société civile de placement immobilier):

Société qui investit l’épargne collectée auprès d’un grand nombre d’investisseurs dans des logements, des locaux commerciaux ou des bureaux qui sont loués.
L’acheteur de parts de SCPI accède avec quelques milliers d’euros à un patrimoine immobilier diversifié. On parle aussi de « pierre-papier ».
L’investisseur perçoit un revenu qui évolue avec les loyers perçus et la valeur de ses parts varie, à la hausse ou à la baisse, suivant l’évolution de la valeur du parc immobilier de la SCPI. C’est donc un placement risqué : ni le rendement, ni le capital investi ne sont garantis. Les SCPI sont soumises à l’agrément de l’AMF.

OPCI :

Un OPCI est un organisme de placement collectif qui réunit l’épargne d’un grand nombre d’épargnants pour l’investir dans l’immobilier. Cette épargne est investie de façon diversifiée par des professionnels (sociétés de gestion). Les OPCI peuvent prendre la forme de fonds de placement immobilier (FPI) ou de sociétés de placement à prépondérance immobilière à capital variable (SPPICAV).
Les OPCI sont soumis à l’agrément de l’AMF.

ETF (Exchange Traded Fund, ou tracker) :

Un ETF est un fonds qui reproduit les variations d’un indice. En achetant un ETF, un épargnant s’expose aux variations à la hausse ou à la baisse des titres qui composent l’indice en question sans avoir besoin de les acheter. Un ETF peut être acheté ou vendu en bourse tout au long de la journée de cotation, comme des actions «classiques». Les ETF sont soumis à l’agrément de l’AMF ou d’une autre autorité européenne. On peut investir dans les ETF au sein d’une assurance vie.

Trackers (ou ETF pour Exchange Traded Funds)

Un tracker est un fonds d’investissement (un placement collectif) qui reproduit les variations d’un indice.

OPC indiciel :

Un OPC (organisme de placement collectif) indiciel a pour objectif de suivre l’évolution d’un indice boursier. Pour cela, il investit dans les titres qui composent l’indice. Par exemple, un OPC indiciel ou un tracker CAC 40 a pour objectif de suivre l’évolution du CAC 40 (à la hausse ou à la baisse) en investissant dans les actions des sociétés qui composent le CAC 40. S’il est coté, l’OPC indiciel est appelé “tracker” (ETF, ETC…).
Les OPC indiciels sont soumis à l’agrément de l’AMF ou d’une autre autorité européenne.

Inflation :

L’inflation est la perte du pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix.

Elle doit être distinguée de l’augmentation du coût de la vie. La perte de valeur des unités de monnaie est un phénomène qui frappe l’économie nationale dans son ensemble, sans discrimination entre les catégories d’agents.

Plus-value :

Gain résultant de la différence entre le prix de vente d’un titre et son prix d’achat ou de souscription.

Dividende :

Partie du bénéfice d’une société distribuée aux actionnaires. Ce revenu, issu d’un placement en titres de capital comme les actions, est généralement versé chaque année et varie en fonction des bénéfices réalisés par l’entreprise. Son montant est voté chaque année lors de l’assemblée générale des actionnaires.

Spéculation :

La spéculation est une opération qui vise à miser sur l’évolution future d’une valeur (une action, un bien, une monnaie …) dans l’espoir de percevoir un profit financier. La spéculation entraine une prise de risque qui peut se traduire par une perte financière.

Rentabilité :

Résultat ou gain dégagé par un placement ou un investissement.

Intérêt :

L’intérêt rémunère un prêt d’argent ou un placement en titres de créances (une obligation par exemple…). Il résulte de l’application d’un taux d’intérêt. Les taux d’intérêt peuvent être fixes ou variables.

Rendement (taux de) :

Le taux de rendement d’un placement prend en compte le revenu procuré (les intérêts et autres gains) et l’éventuelle variation, à la hausse ou à la baisse, de sa valeur. Le rendement s’exprime en un pourcentage annuel.

Assurance décès:

Un montant fixe, défini dès la signature du contrat, versé à un bénéficiaire. L’assurance décès est généralement une somme pas très élevée qui permet de faire face aux frais d’obsèques, de vivre le temps de régler la succession et de rembourser, par exemple, un emprunt. Ne pas confondre avec assurance-vie.

Effet de levier :

L’effet de levier est une technique financière qui amplifie (multiplie) les mouvements des marchés. Pour en bénéficier, l’investisseur a recours à l’endettement ou à des produits dérivés. En cas de baisse brutale des marchés, l’investisseur peut perdre plus que sa mise initiale.

Vous pouvez utiliser l’effet de levier pour acheter des actions mais aussi des SCPI. Vous prenez ainsi un emprunt auprès de votre banque pour investir dans des parts de société ou dans l’immobilier.

Nasdaq :

Crée en 1971, le NASDAQ est le système de cotation électronique qui a donné son nom au marché des PME innovantes américaines. Son succès a été tel que certaines entreprises devenues des grands groupes comme Microsoft, Intel ou Apple sont restées cotées au NASDAQ

Crowdfunding :

Appelé aussi Financement Participatif  est une façon pour les entreprises ou des particuliers de récolter des fonds pour le financement de leur projet. Cela peut être un don, une prise de participation au capital d’une entreprise ou un prêt.

Bourse:

Marché financier où se vendent et s’achètent des instruments financiers (actions, obligations, etc.), la bourse est l’une des sources de financement de l’économie. Elle permet aux entreprises, aux collectivités locales et à l’état, en émettant des actions ou des obligations, de se procurer des fonds pour financer leurs investissements.

Private Equity :

Le Private Equity, littéralement Fonds Propres Privés, représente l’activité des institutions financières ou fonds d’investissement qui investissent en capital ou fonds propres dans des sociétés non cotées en bourse.

Arbitrage :

Opération qui consiste à vendre un titre pour en acheter un autre. Ce vocabulaire est utilisé notamment dans la cadre d’un contrat d’assurance vie en unités de compte (UC) pour désigner un changement de la répartition des investissements entre les supports d’investissement (les UC qui sont souvent des FCP ou des SICAV).

Capitalisation boursière :

Valeur totale du capital d’une société cotée en bourse. Elle s’obtient en multipliant le nombre d’actions de cette société par son cours de bourse à un moment précis.

Commission de souscription ou « droit d’entrée »

Concerne les placements en OPC (organisme de placement collectif : OPCVM, FCP, SICAV…). Montant, généralement exprimé en pourcentage, que l’investisseur en OPC doit payer à chaque fois qu’il achète des parts. Ces frais diminuent le montant l’investissement initial.

Coupon :

Le coupon est le revenu perçu par le détenteur d’une obligation. On parle de détachement de coupon, lorsque ce revenu est versé.

Droit de garde :

Les droits de garde sont les frais prélevés annuellement ou semestriellement par un intermédiaire financier (une banque, un courtier sur internet…) pour la tenue des comptes-titres et des plans d’épargne en actions (PEA). Ces frais sont liés à la conservation des titres et aux opérations administratives effectuées sur le compte. Ils varient selon la nature des titres enregistrés sur le compte (actions, obligations, fonds d’investissement…), la place de cotation du titre s’il est coté, le nombre de titres différents détenus sur le compte et la valeur totale des titres détenus (du portefeuille). Ils sont calculés le plus souvent par application d’une commission proportionnelle au montant total du portefeuille, à laquelle peuvent s’ajouter des frais forfaitaires par ligne de titre (frais fixes).

Forex :

Le Forex, pour « Foreign exchange », est un marché sur lequel s’échangent les monnaies du monde entier 24 h/24, 7 j/7. Ce marché n’est pas régulé, contrairement par exemple au marché d’actions. Cela signifie que les prix sont fixés directement par les différents intervenants professionnels (les établissements financiers, les banques centrales, les grandes entreprises, les investisseurs institutionnels). Les taux de change varient sans cesse : le Forex est un marché très risqué.

Frais de courtage :

Frais prélevés par les intermédiaires boursiers sur les ordres de bourse passés par leurs clients. Le plus souvent, ils sont calculés proportionnellement au montant de l’ordre passé. Ils sont parfois proposés sous forme de montants fixes (forfaits). Ces frais varient en fonction de l’intermédiaire, du montant des opérations effectuées, du canal de passation des ordres (internet, téléphone ou agence) et en fonction du marché (actions, obligations ; Euronext Paris, Bourse de Francfort, de Londres…)

Indice boursier :

Un indice boursier mesure l’évolution des cours de bourse d’un échantillon de sociétés cotées. Il rend compte de la tendance générale d’évolution d’un marché, d’un secteur ou d’une catégorie de sociétés. Euronext Paris SA calcule plusieurs indices boursiers, comme le SBF 120 ou le CAC 40

 

Leave a Comment