C’est quoi un robo-advisor?

Définition du Robo-advisor

Ce concept qui nous vient de la Fintech est encore assez flou.

On trouve cette définition sur Wikipédia :

« Les robo-advisor ou robot-conseiller sont des plateformes en ligne délivrant des conseils financiers ou permettant la gestion automatisée d’un portefeuilles d’actifs.

Conçus à partir d’algorithmes informatiques, de big data ou d’intelligence artificielle, à la différence des acteurs traditionnels comme les banques privées ou les gestionnaires de patrimoine, ces robots nécessitent une plus faible intervention humaine »

En gros, c’est un algorithme qui facilite la gestion de portefeuille d’action. Moins d’intervention humaine dans la gestion des fonds et donc plus d’efficacité et surtout beaucoup moins cher.

En résumé le robo-advisor c’est:

– une gestion de portefeuille de produits financiers automatisée sur la base d’un algorithme

– des conseils en placements donné par des analyses informatiques

– un minimum d’intervention humaine

– un service offert par des sociétés 100% en ligne

– Des frais clairement affichés dès le départ

Comment ça marche ?

Le profilage

Vous remplissez dans un premier temps un questionnaire et sur la base de vos réponses, le robo-advisor va définir votre profil d’investisseur. C’est également à cette étape que vous définissez votre tolérance au risque.

Par exemple, si vous souhaitez prendre votre retraite dans peu de temps, le robo adaptera votre portefeuille à ce paramètre.

En fonction de votre profil défini à partir du questionnaire, le robo vous proposera un niveau de risque et une allocation de vos ressources. Vous pouvez donc choisir un autre niveau de risque que celui proposé par les résultats du questionnaire.

Les arbitrages

L’objectif du robo-advisor est d’optimiser le rendement du portefeuille.

Pour l’arbitrage deux possibilités : le robo vous propose des arbitrages en fonction de l’évolution des marchés (gestion conseillée) et c’est vous qui décidez. Deuxième solution :  vous  optez pour une gestion sous mandat et vous délégué au robo les arbitrages. Le robo travaille alors de manière autonome et il vous suffit de suivre en ligne l’évolution de votre portefeuille.

Reporting

Toutes les banques positionnée sur le créneau des robo-advisor proposent des interfaces en ligne pour la souscription et le suivi de portefeuille. En fait, tout ce fait en ligne. C’est pratique et surtout beaucoup plus rapide que la prise de rendez-vous avec le gestionnaire de patrimoine de votre banque habituelle. Ainsi vous suivez facilement vos avoirs sur internet, gérez vos retraits/versements, changez de profil et vous avez accès aux statistiques détaillées sur l’évolution de votre portefeuille au jour le jour.

Frais réduits

C’est sur les frais que les robo-advisor sont particulièrement compétitifs. Ils affichent des frais de gestion limités car il y a moins de frais de gestionnaire de compte, moins de bureaux, une gestion plus rapide et plus souple par le détenteur du compte ( gestion en ligne – pas besoin de rencontrer sa banque pour la moindre opération). D’autre part ces Fintech ont recours aux ETF (Exchange Traded Funds).

Les ETF (Exchange-Traded Fund ou fonds négociés en bourse) sont des paniers de valeurs qui se négocient en Bourse comme des titres individuels. Ces fonds peuvent répliquer tout un ensemble d’indices comme le CAC40 en France, ou l’Indice EURO STOXX 50 en Europe. Les ETF ressemblent souvent à des fonds indiciels.

Le type d’investissement

Dans une Fintech vous pouvez placer en assurance vie, en PEA ou en compte titre.

Les assurances-vie ne se transfèrent pas d’une banque à une autre mais vous pouvez ouvrir un nouveau contrat. Par contre vous pouvez transférer votre PEA.

Ensuite les Fintechs ne proposent pas toutes exactement la même chose en terme d’implication du souscripteur. Certaines proposent un mandat de gestion et vous n’avez rien à faire alors que d’autres vous donneront plus d’indépendance dans la gestion de votre portefeuille en vous apportant une batterie d’indicateurs qui vous aideront dans l’analyse des marchés financiers.

YOMONI, WeSave ou Nalo?

YOMONI

La création de la société Yomoni date de 2015. Une société donc encore récente mais qui grandit bien vite.

Chez Yomoni , vous pouvez placer en assurance vie, en PEA ou en compte titre.

Les frais de gestion sont plus faible qu’en investissant par l’intermédiaire de votre banque ou par un gestionnaire de patrimoine.

Les frais de Yomoni sont au maximum de 1,6% mais peuvent dépendre de votre profil, c’est-à-dire de votre prise de risque.

Frais de gestion Yomoni : La rémunération de Yomoni 0,7%

Frais de l’enveloppe d’investissement : Ces frais sont prélevés par l’assureur (Suravenir) ou le teneur de compte (Crédit Agricole Titres). 0,6 %

Frais des fonds indiciels : 0,3% maxiP

Bien sûr, Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir. Investir sur les marchés présente un risque de perte en capital. En dehors du fonds en euros, votre argent n’est pas garanti.

Le cas du PEA

Si vous avez déjà un PEA dans une autre banque, vous ne pouvez pas en ouvrir un deuxième. Vous devez donc le transféré chez Yomoni pour pouvoir profiter de frais moins élevés.

Yomoni semble plaire aux français qui sont de plus en plus nombreux à placer leur argent auprès de cette Fintech.

Il faut dire qu’elle offre beaucoup de souplesse.

Mon expérience de la banque :

Attendre plusieurs semaines avant d’avoir un premier rdv avec un gestionnaire de patrimoine, puis encore plusieurs semaines pour qu’il prépare les contrats. Entre temps la bourse monte et le placement ne se fait pas vraiment au bon moment.

Les Fintechs comme Yomoni offre une souplesse et une réactivité qu’on n’a pas avec sa banque.

Profitez d’une offre de Bienvenue jusqu’à 200 euros chez YOMONI

WeSave

La société WeSave se positionne plus comme un conseil en gestion de patrimoine. Wesave propose un contrat d’assurance vie, un contrat de capitalisation et même une ou des SCPIs.

Le site de WeSave n’est pas très claire et on peut difficilement avoir accès à toutes les infos que l’on souhaite en ligne. Il faut donc contacter un conseiller.

Pour avoir plus d’infos vous devrez lire les communiqués de presse :

« WeSave, leader de la gestion d’épargne en ligne haut de gamme, ambitionne de redonner le pouvoir aux épargnants à l’aide de trois produits : WeSave Épargne, WeSave Conseil et WeSave Immo.

WeSave Épargne est une plateforme digitale qui propose des contrats d’épargne 100 % dématérialisés, un accompagnement par des conseillers patrimoniaux dédiés et une gestion hybride, fondée sur l’association de l’expertise humaine et d’une technologie de pointe.

WeSave Conseil est le premier outil d’agrégation et de conseil sur le patrimoine. Il permet à l’utilisateur d’agréger l’ensemble de ses produits d’épargne, de les analyser et de recevoir des recommandations pour optimiser ses placements.

WeSave Immo est une plateforme de conseil et d’investissement dans des SCPI qui permet aux particuliers d’être guidés dans le choix de la SCPI qui leur convient le mieux et de souscrire dès 5 000 €, de manière entièrement dématérialisée. »

Nalo

Nalo est une société de conseil et de gestion automatisée de patrimoine pour les particuliers, fondée par Guillaume Piard et Hugo Bompard.

Cette société met également en avant ses frais réduits.

Vous investissez ici dans une assurance vie.

D’autre part Nalo n’approche pas le client tout à fait avec le même esprit. Ici on investit pour un projet : la retraite, un investissement immobilier ou les études des enfants. Plus vous approchez de la date à laquelle vous aurez besoin de l’argent moins votre portefeuille prend de risque. Les algorithmes Nalo adaptent en permanence dans le temps le risque de vos investissements à vos projets

Comme les autres, Nalo investit dans des ETF.

YOMONI: Offre de bienvenue jusqu’à 200 euros

Leave a Comment