7 sources de pollution de l’air intérieur qui peuvent vous rendre malade

Nous passons une grande partie de notre vie en intérieur, à la maison, à l’école ou au travail. A l’intérieur des bâtiments de nombreux polluants peuvent avoir un impact sur notre santé.

Quel impact sur la santé ?

La qualité de l’air intérieur est un facteur important contribuant à la santé.

Si les bâtiments où vous passez beaucoup de temps sont pollués, vous pouvez ressentir des symptômes tel que asthme, difficultés respiratoires, irritation du nez, maux de tête. Certaines substances peuvent être cancérigènes et avoir un impact très négatif sur votre santé à long terme.

Mauvaise qualité de l’air

La qualité de l’air extérieur est généralement considérée comme meilleure que la qualité moyenne de l’air intérieur.

Une ventilation limitée du bâtiment entraine une forte concentration de COV dangereux (composé organique volatile) et autres polluants intérieurs. Les maisons construites récemment sont hermétiquement isolées et permettent de conserver l’énergie. Mais elles peuvent également garder ces toxines dangereuses à l’intérieur.  Tous les jours, ouvrez les fenêtres pour aérer votre maison au moins 10 minutes, même en hiver et plusieurs heures quand il fait beau.

Si vous avez une ventilation mécanique, vérifiez son bon fonctionnement et nettoyez régulièrement les bouches d’aération.

D’où viennent ces polluants intérieurs ?

Les sources de pollution de l’air intérieur sont probablement juste sous votre nez. Le formaldéhyde, les composés organiques volatils (COV) et des polluants naturels peuvent se cacher dans

  • La moquette
  • Les tissus d’ameublement
  • Les matériaux de construction
  •  Les produits de bois manufacturés comme les parquets et les meubles
  • Les colles
  • Les appareils à combustions
  • Les animaux
  • Les activités humaine : bricolage, tabagisme, cuisine
  • et même les produits d’entretien et de bricolage 
A Lire  Avis et test assurance habitation LUKO

Si vous planifiez une rénovation, vérifiez les étiquettes des produits pour vous assurer que vous n’apportez pas de toxines inutiles dans votre maison.

Les polluants qui viennent de l’extérieur

Tout l’air extérieur qui pénètre dans un bâtiment n’est pas pour autant bénéfique pour la qualité de l’air. Par exemple, les gaz d’échappement des véhicules automobiles ou les fumées de diesel peuvent pénétrer dans les logements par des bouches d’aération, des fenêtres et d’autres ouvertures mal situées, comme le garage.

L’humidité des bâtiments

L’humidité peut parfois aussi être à l’origine de la pollution de l’air intérieur.

En plus des polluants chimiques, des substances naturelles peuvent aussi rendre votre bâtiment insalubre. Les bactéries et les moisissures y peuvent contribuer. Ces polluants se trouvent généralement dans les zones très humides comme les sous-sols et les salles de bains, ou dans les endroits où l’eau stagnante s’est accumulée dans les bacs de drainage, les conduits ou les plafonds qui fuient. Apprendre à  prévenir la moisissure aidera à se protéger des affections respiratoires, des allergies aux moisissures et aux acariens et autres affections causées par ces matières irritantes.

L’entretien et les inspections de routines du bâtiment

Si vous voulez conserver une bonne qualité de l’air chez vous, commencez par identifier et éliminer les principales sources de pollution de l’air intérieur. Une inspection approfondie devrait inclure le système de chauffage, de ventilation et de climatisation et la VMC , ainsi que les conduits, et n’oubliez pas de vérifier le grenier et les sous-sols pour une bonne circulation de l’air.

A Lire  Attestation responsabilité civile

Si vous voulez savoir quels sont exactement les polluants présents dans votre logement ou votre espace de travail, il existe des capteurs très pratiques reliés à votre smartphone qui vous donneront les taux de polluants captés.

Le Radon

Autre source de pollution de l’air intérieur: le radon.

Lorsque les métaux radioactifs se décomposent dans les roches, le sol et les eaux souterraines, du radon est émis. Ce gaz peut s’infiltrer à travers les fissures et conduits de votre maison, apportant une foule de problèmes respiratoires qui peuvent devenir suffisamment graves après une exposition prolongée pour causer le cancer du poumon.

La seule façon efficace de déterminer s’il y a du radon présent est de tester votre air intérieur. Il existe des appareils permettant de tester spécifiquement ce polluant particulièrement dangereux.

Tester votre commune d’habitation sur cette carte du magazine Que Choisir.

Si vous détectez du radon, adressez vous à un professionnel pour résoudre le problème.

Matériaux de construction de qualité insuffisante

Faites attention aux matériaux utilisés pour construire ou rénover votre maison. Malheureusement, certains entrepreneurs (et leurs matériaux à prix compétitifs) peuvent être trop beaux pour être vrais.

Les propriétaires qui envisagent une rénovation devraient rechercher des matériaux  à faible teneur en COV, des matériaux sans formaldéhyde ajoutés. Je pense notamment aux peintures.

Depuis le 1er janvier 2012, les nouveaux produits de construction et de décoration destinés à un usage intérieur (revêtements divers, cloisons, matériaux d’isolation…) ne peuvent être mis sur le marché que s’ils comportent une étiquette relative aux émissions de polluants volatils.

A Lire  Faire des économies: ces produits démodés et autres produits réutilisables
Pollution de l'air intérieur

Dix substances et le paramètre « composés organiques volatils totaux » (COVT) sont à mesurer à l’émission. Quatre classes notées de A+ à C sont proposées ; les exigences à respecter sont des seuils limites des concentrations d’exposition définies pour chaque substance et paramètre (exprimés en µg.m–3). 

Entretenir la cheminée et le système de chauffage

Les gaz nocifs ne proviennent pas seulement du garage ou de l’espace de vie. Les foyers et autres appareils à combustible peuvent exposer votre famille à une intoxication au monoxyde de carbone (CO). Chaque fois que du bois, du gaz, du charbon de bois, du kérosène ou de l’huile sont brûlés, vous êtes en danger. Tout appareil à combustible défectueux ou tout espace clos sans ventilation adéquate – une cheminée bloquée, par exemple – peut libérer des quantités dangereuses de monoxyde de carbone.

Protégez votre famille en installant un détecteur de monoxyde de carbone, ainsi  qu’en nettoyant et en inspectant la cheminée  chaque année.

7 sources de pollution de l'air intérieur qui peuvent vous rendre malade

Leave a Comment