Quelle assurance pour ma trottinette électrique ou mon NVEI?

Les modes de déplacement en ville ont beaucoup évolué ces derniers mois. Trottinettes électriques, gyroroues, hoverboard, giropode… sont utilisés tous les jours par les urbains. Mais qu’en est-il de la couverture en cas d’accident? Votre responsabilité civile de l’assurance habitation suffit-elle ou devez-vous souscrire une assurance spéciale NVEI?

Autant pour une trottinette classique, on considère que la garantie responsabilité civile suffit, ce n’est pas du tout le cas pour les petits véhicules électriques.

On appelle ces nouveaux véhicules des Nouveaux Véhicules Electrique Individuel : NVEI

Dans cette catégorie, on trouve

Les trottinettes électriques : c’est comme une trotinette classique mais avec un petit moteur électrique. Elle a des freins au niveau du guidon.

Les gyroroues : aussi appelées monowheel. Elles n’ont qu’une seule roue et deux cale-pieds de chaque côté. On se déplace avec les mouvements du corps, en mettant son poids vers l’avant.

Les gyropodes : on les appelle aussi des Segway, nom de la marque qui a lancé le produit. Le segway a deux roues, une plateforme, un manche et un guidon.

Les hoverboards : il a deux roues et une plateforme mais ni manche, ni guidon. On le pilote en effectuant des mouvement du corps, en mettant son poids plus ou moins vers l’avant.

Pourquoi faut-il une assurance ?

L’assurance est obligatoire et vous risquez une amende en cas de contrôle si vous n’êtes pas assuré.

La garantie minimum nécessaire est une responsabilité civile spécifique aux NVEI. Elle sert à indemniser une victime, si par exemple, vous la percutée.

En réalité il n’existe pas pour le moment de réglementation spécifique aux NVEI. Ils sont tolérés sur les trottoirs, s’ils roulent au pas, soit 6 km/h. Mais les Mairies sont en droit de les interdire sur les trottoirs ou dans certains espaces publics.

Par contre les trottinettes et autres véhicules dépassant les 25 km/h “ces véhicules ne peuvent être utilisés que sur des terrains adaptés à leur pratique”  (article L.321-1-1 al 2 et suivants).

En théorie, ces véhicules devraient même être immatriculés. Cette limite des 25 km/h s’applique aussi aux vélos électriques. Si le moteur n’est pas bridé et que le vélo se déplace à plus de 25km/h , c’est un vélomoteur et il doit être immatriculé.

Bref ce n’est pas très clair. D’où l’intérêt de bien choisir son assurance chez un assureur bien au fait des spécificités des NVEI.

Quelle assurance pour les nouveaux véhicules électriques individuel

J’ai cherché un peu sur le net, plus précisément une néo-assurance. Si vous me suivez sur Milliflora, vous savez que j’aime bien les néo-banques. J’utilise les services de N26 et de Yomoni et j’en suis satisfaite.

Le concept de néo-assurance est encore assez nouveau. En effet, cela fait longtemps, contrairement aux banques, qu’il est possible de souscrire des contrats d’assurances en ligne.

La différence aujourd’hui entre les néo-assurances et les anciennes, se fait au niveau du coût de l’assurance car ce sont des sociétés plus petites, plus réactives, sans agences et donc 100% en ligne. Elles ont donc moins de frais d’infrastructures et des tarifs plus intéressants.

Souvent, elles proposent aussi, par exemple, une redistribution des cotisations non consommées en fin d’année, soit aux assurés, soit à un organisme caritatif ou une association de votre choix.

C’est cette dernière possibilité qu’offre la néo-assurance LUKO.

L’offre Luko comporte 2 produits d’assurance, 100% en ligne :

– Assurance habitation : que j’étudirai de plus près plus tard

et

 – Assurance nouvelles mobilités urbaines (trottinettes, hoverboards, monoroues, etc) :

Cette phrase dans leur argumentaire de vente m’a fait un peu interpellé: «  Luko s’engage aussi pour protéger réellement ses assurés : nous développons une technologie de capteurs intelligents capables de détecter les sinistres avant qu’ils ne se produisent. » Je ne sais pas trop ce que ça veut dire, mais ça a l’air super !

En cherchant un peu sur le net, j’ai trouvé l’explication dans une interview :

« En détectant les objets défaillant en amont. En complément de nos services classiques, nous proposons l’installation de capteurs connectés sur les compteurs électriques (et bientôt d’eau ) afin de suivre avec précision la consommation des gros appareils électroménagers et déceler ainsi d’éventuelles anomalies » (lexpansion.lexpress.fr)

J’imagine que ça ne concerne pas les trotinettes !

Mais bon, ils ont le mérite de prendre en compte les demandes des assurés, à savoir être remboursé correctement et rapidement, chose que les gros assureurs ont un peu de mal à réaliser.

Pour les NVEI, l’assurance commence à 4,50 euros par mois. Ils assurent les dommages corporels, la défense pénale, la responsabilité civile et aussi, et c’est interessant car les autres assureurs ne le font pas, le vol et les dommages matériels.

Vous trouverez plus de détails sur les garanties sur cette page.

Au niveau de la sécurité, LUKO est réassuré par

  • Swiss Re , deuxième société de réassurance au monde.
  • La Parisienne Assurances

Donc pour conclure sur l’assurance de votre trotinette:

  • C’est obligatoire
  • J’aime bien l’idée de la néo assurance moins chère en ligne
  • LUKO permet de s’assurer en quelques minutes
  • Cette assurance dit rembourser rapidement (mais j’ai pas testé!)

Pour le moment LUKO est ce que j’ai trouvé de mieux pour assurer une troninette électrique ou un autre NVEI. Ils offrent jusqu’au 20/06/19 5 euros de réduction avec le code AWINLUKO5

En attendant, je continue mon enquête sur l’assurance des trottinettes électriques et autres NVEI!

Leave a Comment

2 Comments

  • Bonjour,
    J’ai réalisé une simulation d’assurance de trottinette chez LUKO. C’est effectivement rapide, mais la formule tranquillité ne couvre le vol que s’il y a agression.
    Peu d’intérêt donc.

EBOOK GRATUIT !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez "Sur quoi j'économise?"

Des solutions simples pour économiser tous les jours