Le prêt étudiant: opportunité ou risque?

Pourquoi faire un emprunt quand on est étudiant ?

L’idée de chercher un travail et de commencer dans la vie avec des dettes peut paraître peu engageante. Toutefois, dans certains cas il est tout à fait justifié d’emprunter pour financer ses études.

En septembre 2022, toutes les banques n’ont pas encore remonté leur taux d’intérêts. Dans certaines banques le prêt étudiants reste encore très intéressant.

(Cet article ne constitue en aucun cas un conseil financier professionnel. Je ne fais part ici que de ma compréhension du sujet issue de mon expérience)

En tant que parent, vous pouvez également considérer qu’il est plus intéressant d’emprunter plutôt que de débloquer un placement rémunérateur.

Il s’agit en fait d’évaluer si ce nouveau diplôme ou cette formation vous apportera réellement un supplément de revenu sur le long terme et que donc l’emprunt est un bon investissement.

Le fait de s’endetter pour faire ses études oblige à mener plus loin sa réflexion quant au choix de ses études et son projet professionnel.

En France, les études sont pour la plupart gratuites. Ce qui ne veut pas dire qu’elles ne coûtent rien mais qui laisse à penser aux étudiants qu’ils peuvent choisir selon leurs envies sans étudier le marché du travail à la sortie. Lorsqu’on prend un crédit, on est obligé de se demander si l’investissement en vaut la peine et le risque.

Voici plusieurs cas qui peuvent justifié de contracter un prêt étudiant auprès d’une banque :

Emprunter pour faire des études quand on n’a aucun diplôme. Si vous n’avez aucun diplôme, le fait de faire des études diplômantes vous permettra forcément d’augmenter vos revenus. Choisissez une formation qui mène vers un métier demandé (par les employeurs) par exemple par apprentissage.

Emprunter pour faire une formation qualifiante quand on ne trouve pas de travail. Si vous ne trouvez pas de travail avec votre formation actuelle, il est peut être interressant voir nécessaire de reprendre ses études dans une formation qualifiante dans un secteur en tension.

A Lire  12 étapes pour des finances au top en 2022

Emprunter quand on sait que ce nouveau diplôme augmente de façon significative les perspectives de revenus. Certaine formation du supérieure offrent des perspectives financières que vous n’obtiendrez pas en autodidacte. Vous avez par exemple accès à des stages interessant proposer par l’école ou bien accès au réseau des anciens élèves.

– Emprunter pour financer un stage qui permettra de valider un diplôme.

L’aide financière du prêt étudiant peut vous permettre de vous concentrer sur vos études et vous évitez d’avoir à travailler en dehors des heures de cours ce qui a toujours un impact sur la qualité des résultats académiques.

Qu’est-ce qu’un prêt étudiant ?

Le prêt étudiant est un crédit à la consommation qui vous est accordé pour financer vos études. On peut commencer à rembourser les intérêts pendant les études ou bien différer le remboursement et commencer à rembourser une fois les études terminées.

Les banques ne prêtent pas forcément à tout le monde. Cela dépend de votre cursus. Est-ce que les perspectives d’emploi à la fin des études sont intéressantes ou pas ? Est-ce que vous avez un cautionnaire capable de rembourser à votre place si jamais vous ne trouviez pas de travail ?

Le prêt étudiant est un crédit à la consommation qui doit vous permettre de financer vos études : frais de scolarité, logement, ordinateur, nourriture, voyage à l’étranger, voiture… Vous n’avez pas besoin de justifier vos dépenses pour le solliciter.

Qui est concerné par le prêt étudiant ?

  • L’âge : entre 18 et 28 ans (30 ans parfois suivant les banques).
  • Etre inscrit dans un  établissement d’études supérieures (école, université).
  • Avoir la nationalité française ou, à défaut, la preuve que vous résidez en France depuis au moins 5 ans.
  • La caution d’un tiers.

Le montant du prêt, suivant l’organisme financier et votre profil, peut aller jusqu’à 50 000 € pour une durée maximale généralement de 10 ans.

A Lire  Planification de la retraite : par où commencer ?

Si vous n’avez pas de cautionnaire solvable, vous pouvez faire une demande de garantie de l’état. Dans ce cas, c’est l’état qui se porte caution pour garantir voire prêt.

Il est possible de demander ce type de garantie dans les banques suivantes :

  • La Société générale
  • Les Banques Populaires
  • Le Crédit Mutuel
  • Le CIC
  • Les Caisses d’épargne

En savoir plus sur la garantie de l’état

Comment et quand rembourser ?

Pour le remboursement, tout dépend des conditions négociées auprès de l’organisme financier ou la banque chez qui vous contractez le crédit. Vous pouvez soit commencer à rembourser les intérêts dès le déblocage du crédit ou bien rembourser seulement une fois les études terminées.

Combien emprunter ?

Vous devez évaluer les besoins que vous ne pourrez pas couvrir avec vos revenus habituels. Le logement, les frais de scolarité, les voyages à l’étranger… Il vaut mieux réserver le crédit aux dépenses exceptionnelles et essayer de gérer les dépenses quotidiennes avec les revenus habituels (rente versée par les parents, bourses, job d’été…)

N’oubliez pas que vous n’êtes pas à l’abris d’un retournement de conjoncture. En 6 mois le marché de l’emploi peut se retourner et n’offrir plus aucun emploi. Donc n’abusez pas du crédit!

Comment trouver le bon prêt dans la bonne banque ?

Commencer par vous adresser à votre école ou votre université. Souvent les écoles ont liées des partenariats avec des banques et donnent accès à des conditions plus intéressantes que si vous vous adressez directement à une banque. Toutefois prenez le temps de bien comparer toutes les offres.

Pour avoir des offres vous devrez prendre rendez-vous dans la banque et rencontrer un conseiller qui évaluera la pertinence de votre projet professionnel. Cette personne vous aidera à évaluer votre besoin de crédit en fonction de vos dépenses et de frais de scolarité.

A Lire  Sur quoi et comment faire des économies ?

N’oubliez pas de prendre une assurance et de bien comparer les différentes offres à ce sujet. C’est souvent sur l’assurance que l’organisme financier fait son bénéfice. L’assurance permet de rembourser le crédit à votre place si par exemple vous avez un accident, une maladie, qui vous empêcherais de terminer vos études ou de travailler.

Exemple de Banques qui proposent un crédit étudiant en septembre 2022:

BNP paribas

Exemple pour un crédit de 15000 € sur une durée de 72 mois
Taux annuel effectif glogal (TAEG) fixe : 1,50%
Mensualités (hors assurance) : 217,92€
Montant total à rembourser : 15689,52 €

L’exemple de la banque postale :

Pour un Prêt personnel Etudiant de 14 000 € sur 48 mois au taux débiteur fixe de 0,90%, soit un TAEG fixe de 0,80%. Le remboursement s’effectue en 48 mensualités de 296,46 €. Montant total dû : 14 230,08 €. Pas de frais de dossier. Assurance Décès Invalidité(3) facultative: TAEA de 1,01 %, soit 6,07 €/mois (non inclus dans la mensualité), soit un montant total dû sur la durée totale du prêt de 291,36 €.

Société Générale

Exemple pour un prêt étudiant évolutif de 21000€ sur 84 mois.
TAEG fixe 1,50%
Mensualités (hors assurance) : 263,42 €
Montant total à rembourser (hors assurance): 22127,28 €

Crédit Mutuel :

Prêt étudiant d’un montant de 5 000 € et d’une durée de 5 ans, souscrit dans le cadre d’un Eurocompte Formules Jeunes, vous remboursez 59 mensualités de 85,88 € et une de 85,77 €

Taux annuel effectif global (TAEG) fixe de 1,20% (taux débiteur fixe : 1,19%). 

Montant total dû par l’emprunteur : 5 152,69 €.

Pas de frais de dossier. Le montant des mensualités indiqué ci-dessus ne comprend pas l’assurance facultative proposée habituellement : assurance Décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie, Invalidité Permanente et Incapacité de Travail calculée sur le capital restant dû, avec un montant de 1ère cotisation mensuelle de 3,29 €, un montant total sur la durée du crédit de 101,72 € et un taux annuel effectif de l’assurance (TAEA) de 0,80%. Conditions au 01/06/2022.

Leave a Comment